L’arthrodèse


Rizarthrose-5 Rizarthrose-6

Convalescence

  • 6 semaines de résine + 2 semaines de rééducation
  • 3 mois pour reprendre son travail habituel

 

 

Les complications possibles (liste non exhaustive)

  • Infection : une bactérie entre dans la main pour donner rougeur, gonflement température et douleur pulsatile rebelle.
    • Prévention : douches préopératoires, mains propres, ongles courts
  • Algodystrophie : une réaction anormale des nerfs périphériques autonomes que vous ne contrôlez pas. Cela engendre douleur, gonflement et raideur pendant de nombreux mois. Des séquelles sont possibles (douleurs résiduelles, une certaines raideur pendant de nombreux mois. Des séquelles sont possibles (douleurs résiduelles, une certaine raideur des doigts et/ou du poignet, parfois même de l'épaule). Cette complication est souvent liée à une contrariété ou une nervosité inhabituelle.
    • Prévention : toujours se faire opérer quand «votre ciel est bleu»
  • Hématome : fréquent dans la paume de la main, il disparaît rapidement.
  • Lésions nerveuses : elles sont rares mais toujours possibles. Un nerf peut être lésé par le garrot ou l'intervention et laisser une séquelle sensitive ou motrice.
  • Retard ou absence de fusion : avec ré-intervention et apport de greffe osseuse.
Une ré-intervention est toujours possible. Toujours consulter devant une douleur inhabituelle et rebelle.