L’arthrose du poignet


Facteurs favorisants

Il existe plusieurs facteurs favorisants l'arthrose du poignet :
  • Laxité ligamentaire : les ligaments abîmés désorganisent le mouvement de petits os entre eux
  • Variantes anatomiques : une anomalie de naissance ou une ancienne fracture
  • Micro-traumatismes : la pratique intensive des sports d'impacts, le travail manue lourd
  • Maladie rhumatismale

 

Traitement médical 

Il existe plusieurs traitements médicaux pour traiter l'arthrose :
  • Orthèse
  • Anti-inflammatoires
  • Paracétamol
  • Kinésithérapie
  • Infiltration de cortisone

 

Traitement chirurgical

La chirurgie proposée dépend de l'étendue de l'usure, l'âge et des activités habituelles du patient. L'arthroscopie du poignet permet de faire un bilan complet des lésions et définir la technique chirurgicale la plus appropriée.

 

Techniques habituelles

  • Arthrodèse partielle ou totale des os du poignet. Il s'agit de fusionner les os entre eux. Cela supprime de la mobilité mais permet l'indolence de l'articulation bloquée.
  • Résection osseuse de un ou plusieurs os du carpe. L'excision des os malades permet de conserver une mobilité appréciable mais des gênes résiduelles peuvent persister. Les articulations restantes continuent à s'user. Les espaces vides sont comblés naturellement par du tissu cicatriciel.
  • Arthroplastie interpositionnelle : après une résection osseuse, les espaces vides sont comblés par des implants en pyrocarbone.

Arthrose-poignet-2 Arthrose-poignet-3

 

 

Les complications possibles

(liste non exhaustive)

  • Hématome : fréquent, il disparaît rapidement, rarement évacué.
  • Infection : une bactérie entre dans le poignet pour donner rougeur, gonflement, température et douleur pulsatile rebelle.
    • Prévention : douches préopératoires, mains propres, ongles courts
  • Algodystrophie : une réaction des nerfs périphériques autonomes que vous ne contrôlez pas. Cela provoque douleur, gonflement et raideur pendant de nombreux mois. Des séquelles sont possibles(douleurs résiduelles, une certaine raideur des doigts, du poignet, parfois même de l'épaule). Cette complication est souvent liée à une contrariété ou une nervosité inhabituelle.
    • Prévention : toujours se faire opérer quand «votre ciel est bleu»
  • Lésion nerveuse : toujours possible, donne des pertes de sensibilité.
  • Lésion tendineuse : toujours possible, nécessite une ré-intervention pour réparation.
  • Retard de consolidation osseuse ou pseudarthrose : l'arthrodèse est plus longue à obtenir ou ne se fait pas.
  • Soulagement incomplet : une ré-intervention est toujours possible. Toujours consulter devant une douleur inhabituelle et rebelle.

 

Comparateur de fusion pour arthrose du poignet

Comparateur