La tendinite de Quervain


Tendinite-de-Quervain début

Symptômes

Une douleur et un gonflement sur le bord du poignet. Parfois apparaît une véritable crépitation à la mobilisation du pouce.
Le diagnostic repose essentiellement sur la clinique et les examens sont habituellement inutiles.

 

 

Origine

  • Fréquemment liée à des gestes mécaniques répétitifs
  • Parfois rhumatismale ou post-traumatique

Tendinite-de-Quervain-2

 

 

Le traitement médical 

  • Repos avec une orthèse + anti-inflammatoires
  • Infiltration de corticoïdes dont l'efficacité est rapide mais de durée imprévisible. Les infiltrations peuvent être répétées mais non multipliées car la cortisone peut, à la longue, fragiliser le tendon et entraîner une rupture secondaire. Le doigt ou la main peut être douloureux pendant 48 heures après une infiltration.

Tendinite-de-Quervain-3

 

 

Le traitement chirurgical

Il peut être proposé en première ou seconde intention. L'opération est, le plus souvent, réalisée sous anesthésie loco-régionale, voire locale, en ambulatoire. Par une petite incision, la gaine des tendons est ouverte et la synoviale inflammatoire est excisée. La chirurgie est habituellement radicale, définitive et non douloureuse.

Tendinite-de-Quervain-4

 

 

Reprise des activités

  • Reprise immédiate du travail ménager léger : cuisine, repassage
  • Un travail de bureau est possible après quelques jours
  • La conduite automobile est rapide
  • Il faut 15 jours avant la reprise du travail professionnel lourd

 

 

Les complications possibles sont rares

  • Infection : comme dans tout acte chirurgical, elle se maîtrise assez aisément lorsque le diagnostic est précoce : douleurs anormales, pulsatiles, gonflement et rougeur importante.
  • Algodystrophie : une réaction des nerfs périphériques autonomes que vous ne contrôlez pas. Cela provoque douleur, gonflement et raideur pendant de nombreux mois. Cette complication est souvent liée à une contrariété ou une nervosité inhabituelle.
    • Prévention : toujours se faire opérer quand «votre ciel est bleu»
Des séquelles sont possibles (douleurs résiduelles, une certaine raideur des doigts et/ou du poignet, parfois même de l'épaule).
  • Hématome : souvent, il disparaît rapidement.
  • Lésions nerveuses : le nerf radial peut être abîmé laissant une insensibilité du dos de la main ou un névrome.
  • Luxation de tendon : le tendon abducteur du pouce peut se luxer en avant lors de la flexion du poignet.
Une ré-intervention est toujours possible. Toujours consulter devant une douleur inhabituelle et rebelle.