L'utilisation répétée du bras au dessus des épaules peut conduire à la production des becs de perroquet (ostéophytes) qui irritent les tendons de la coiffe et provoquent une inflammation douloureuse.

 

En quoi consiste une acromioplastie ?

Sous arthroscopie, l'intervention permet d'abraser la face inférieure de l'acromion, de supprimer l'ostéophyte et de nettoyer la réaction inflammatoire.

 

Quelles cicatrices ?

2 ou 3 incisions d'un centimètre autour de l'épaule dans des zones qui cicatrisent bien, laissant très peu de trace.

 

Quelle est la durée de l'intervention ?

En moyenne l'intervention dure 20 minutes.

 

Quel type d'anesthésie ?

Il s'agit, le plus souvent, d'une anesthésie générale compte tenu d'une position inconfortable durant l'intervention.

 

L'intervention est-elle douloureuse ?

L'injection d'analgésiant au contact du plexus permet de soulager la transmission de la douleur liée aux réactions inflammatoires post-opératoires. Les douleurs sont ensuite soulagées par des antalgiques de grade I (paracétamol) ou II (codéine ou tramadol...) et anti-inflammatoires.

 

Quelle est la durée de l'hospitalisation ?

Le plus souvent, l'intervention est réalisée en ambulatoire avec un retour à domicile le jour même. Rarement, l'hospitalisation peut être prolongée jusqu'au lendemain matin.

 

Quelles complications à craindre ?

L'intervention est bénigne et le nombre de complication spécifique limité. Vous trouverez plus de détails ci-après.

 

Quelle sera la durée d'arrêt de travail ?

La reprise du travail est, en règle générale, possible à partir de la fin du 1er mois. Le délai dépend cependant du type d'activité : plus rapide pour les activités légères et sédentaires.

 

Quel sera le coût de l'intervention ?

Le dépassement d'honoraires obéit aux règles habituelles décrites avec cependant parfois, un maximum de dépassement non couvert par la mutuelle de 80€.

 

Et pour plus de détails