Le syndrome du canal carpien comprend tous les symptômes de la compression du nerf médian lorsqu'il pénètre dans la main par un canal situé au niveau du poignet. Les troubles ressentis se caractérisent par des engourdissements des 3 premiers doigts (pouce, index, majeur) et du bord externe du 4ème, des sensations de fourmillements, de brûlures, volontiers plus fréquentes la nuit ou au réveil. S'y ajoutent des douleurs de la main qui, souvent, remontent vers l'avant-bras, le coude, voire l'épaule. En absence de traitement, la maladie évolue et apparaissent une certaine maladresse, une perte de la sensibilité, voire un déficit de mobilité du pouce avec une fonte musculaire (amyotrophie).

 

 

L'opération

Elle est proposée lorsque les symptômes sont importants et le traitement médical est inefficace (1 ou 2 infiltrations et parfois, l'utilisation d'une attelle nocturne).

L'opération consiste à ouvrir le canal carpien en sectionnant le ligament transverse antérieur. Le plus souvent, l'intervention se fait par endoscopie (une petite incision). Dans certaines conditions, il faut ouvrir dans la paume de la main. L'intervention se déroule sous anesthésie loco-régionale, parfois associée à une sédation.

Canal-carpien-début

 

Après l'opération

L'utilisation de la main est immédiate, vous pourrez boire, manger, vous habiller et aller aux toilettes tout seul le jour même de l'opération.

 

Reprise des activités

Les douleurs dans la paume de la main vont limiter la reprise des activités :

  • un travail de bureau est possible après quelques jours

  • avec la protection d'une orthèse, la conduite automobile est rapide

  • il faut 1 à 2 semaines pour reprendre un travail ménager léger : cuisine et repassage

  • il faut 2 à 3 mois avant la reprise d'un travail professionnel lourd

Il faut 3 mois pour «retrouver sa main».

 

Les complications possibles

Liste non exhaustive

  • Infection : une bactérie entre dans la main pour donner rougeur, gonflement, température et douleur pulsative rebelle.

    • Prévention : douches pré-opératoires, mains propres, ongles courts

  • Algodystrophie : une réaction anormale des nerfs périphériques autonomes que vous ne contrôlez pas. Cela engendre douleur, gonflement et raideur pendant de nombreux mois. Des séquelles sont possibles (douleurs résiduelles, une certaine raideur des doigts et/ou du poignet, parfois même de l'épaule). Cette complication est souvent liée à une contrariété ou une nervosité inhabituelle.

    • Prévention : toujours se faire opérer «quand votre ciel est bleu»

  • Hématome :  fréquent dans la paume de la main, il disparaît rapidement.

  • Récidive : toujours possible, elle est souvent due à une mauvaise cicatrisation du ligament sectionné ou à une fibrose du nerf médian.

  • Lésions nerveuses : elles sont rares mais toujours possibles.

  • Récupération incomplète : dans les cas sévères, la récupération sensitive et motrice peut rester incomplète.

Une ré-intervention est toujours possible. Toujours consulter devant une douleur inhabituelle et rebelle.