La rupture de la coiffe des rotateurs en détails


La coiffe des rotateurs est un ensemble de tendons situés au pôle supérieur de la tête humérale et qui est indispensable pour obtenir une élévation du bras au-dessus du plan de la poitrine. Elle comprend quatre tendons d'avant en arrière : les tendons du sus-scapulaire, du sus-épineux, du sous-épineux et le tendon petit rond auxquels on adjoint le tendon du biceps.

 

Les lésions tendineuses

Une rupture peut se produire :

  • soit à l'occasion d'un écrasement ou d'un étirement brutal. Elle peut être totale et provoquer une paralysie du bras ou partielle.

  • soit à l'occasion d'une fragilisation par vieillissement et frottement sur les saillies osseuses voisines. La rupture, une fois constituée, continue de s'étendre avec l'utilisation du bras. Sa tolérance est variable en fonction de l'inflammation qui l'accompagne.

Certaines proliférations peuvent rester indéfiniment bien tolérées, d'autres sont immédiatement mal tolérées et le reste. La rupture se produit sur l'insertion distale du tendon sur l'os : le trochiter (partie supérieure de l'humérus). À partir de cette rupture et sous l'effet combiné de la traction du muscle et de l'écrasement par la tête, le trou va s'agrandir. Le tendon le plus souvent atteint est le tendon du sus-épineux. À partir de cette atteinte, l'extension de la rupture peut se produire vers l'avant ou l'arrière.

 

L'intervention

L'intervention peut être réalisée de deux façons : soit de manière classique en ouvrant l'épaule, soit sous arthroscopie. Quelle que soit la technique, le but est le même : nettoyer l'articulation, réinsérer le tendon rompu sur l'os, supprimer le facteur responsable de la perforation.

 

Réinsertion du tendon

La réinsertion du tendon nécessitera de compenser la taille de la perforation en faisant glisser l'ensemble du muscle : tendon vers le point de fixation.

Cette translation sera facile et sans tension si la taille de la perforation est inférieure à 10 mm. Plus difficile et donc soumis à une tension sur les points de fixation au-delà de 15 mm. Au-delà d'une certaine taille, certaines ruptures ne peuvent pas être réparées. À partir de la réduction du tendon, une cicatrisation devra se produire. Le cal réalisera la fusion entre le tendon et l'os. Les fils, ainsi que le matériel mis en place n'ont qu'un rôle transitoire comme une plaque ou des vis sur une fracture.

 

les lésions tendineuses_coiffe détails