Arthrose : définition, causes, symptômes, traitement et indications


Définition

La gonarthrose correspond à l'usure du cartilage qui recouvre les surfaces du fémur, du tibia ou de la rotule. Cette usure qui peut être plus ou moins importante, explique l'apparition des douleurs avec la fatigue. L'importance de cette usure s'apprécie par la hauteur de l'interligne articulaire : le pincement articulaire.

 

4 stades arthrose

 

Causes et symptômes

Les causes

Les causes de l'arthrose sont variables :

  • L'axe des membres inférieurs peut constituer un facteur favorisant. Cet axe est, en effet, variable, d'une personne à l'autre : on peut avoir un «genu varum» avec les deux genoux qui s'écartent l'un de l'autre : c'est une morphologie assez fréquente. À l'inverse, le «genu varum» est à l'origine de genoux qui se rapprochent l'un de l'autre tandis que les chevilles s'écartent. Le varus, en déplaçant le centre de gravité du genou en dedans augmente les pressions sur le compartiment fémoro-tibial interne et peut favoriser la survenue d'une arthrose à ce niveau. C'est l'inverse pour le «genu valgum».

  • L'excès de poids constitue également un facteur favorisant

  • L'arthrose, survenant progressivement avec l'âge sans explication particulière, peut également être secondaire à un traumatisme ancien du genou :

    • fracture articulaire du fémur, du tibia, de la rotule

    • rupture ligamentaire ancienne, en particulier du ligament croisé antérieur

    • lésion d'un ménisque, surtout si ce ménisque a dû être enlevé. Il s'agit d'une cause assez fréquente, le ménisque ayant un rôle d'amortisseur entre le fémur et le tibia

  • Certaines maladies du genou peuvent être à l'origine d'une arthrose :

    • infections

    • rhumatismes (en particulier de la polyarthrite rhumatoïde)

    • ostéonécrose (nécrose localisée de l'os), particulièrement au niveau d'un condyle fémoral

 

Manifestations cliniques de l'arthrose

Le symptôme habituel de l'arthrose est représenté par la douleur. C'est la douleur qui alerte le patient, elle le conduit chez le médecin, fait pratiquer des examens et en particulier des radiographies, et enfin, va guider le traitement.

La raideur du genou survient plus tardivement, caractérisée par une limitation des mouvements, que ce soit l'extension ou la flexion.

Plus tardive encore, et témoignant d'une arthrose évoluée, peut se développer une déformation du genou : les membres inférieurs s'incurvent en parenthèse, le varus : les genoux s'écartent alors que les pieds restent joints ; ou en X , le valgus : les genoux se rapprochent tandis que les pieds s'écartent.

Ces manifestations retentissent progressivement sur la marche qui devient limitée et peut nécessiter l'utilisation des cannes.

 

Le traitement médical et indications

Le traitement médical traite initialement par voie orale les symptômes ressentis et ne s'adresse pas encore à la cause.

Il s'agit de :

  •  Soulager la douleur par des traitements antalgiques en adaptant le type d'antalgique en fonction de l'intensité

  • Lutter contre la raideur pour conserver la mobilité par une rééducation et en entretenant le plus longtemps possible une marche régulière

  •  Lutter contre les poussées inflammatoires par des cures d'anti-inflammatoires non stéroïdiens

Les infiltrations peuvent être proposées pour injecter dans l'articulation :

  • Soit des anti-inflammatoires stéroïdiens dans le cas de poussées inflammatoires douloureuses

  • Soit une visco supplémentation pour améliorer le glissement des surfaces cartilagineuses altérées par l'usure

Il n'existe pas, à l'heure actuelle, de traitements qui permettent de régénérer le cartilage usé : les médicaments ayant ce but n'ont pas fait la preuve de leur efficacité. Les greffes cartilagineuses sont encore au stade expérimental et s'adressent davantage aux cartilages traumatisés et non pas usés.

Le traitement doit rester essentiellement médical au début de l'évolution de la maladie. L'échec éventuel de ce traitement avec persistance ou aggravation des douleurs, apparition de déformations du membre inférieur, peut conduire au traitement de la cause et donc au traitement chirurgical.

Il existe deux possibilités de traitement chirurgical :

  • L'ostéotomie qui redresse l'axe du membre inférieur pour rééquilibrer le fonctionnement du genou

  • La prothèse, qui a pour but  de remplacer le cartilage usé